The Dashboard

Le Tableau de bord est un outil de suivi intégral, développé par les membres de l’ILC dans le but de promouvoir la gouvernance foncière centrée sur les personnes. Conçu en 2016 et développé en consultation avec les membres en 2017, le Tableau de bord se base sur la reconnaissance fondamentale que les organisations de la société civile sont bien – si ce n’est mieux –placées pour mesurer les changements intervenant dans la gouvernance foncière sur le terrain. 

Lors des consultations, le Tableau de bord a été enrichi en gardant à l’esprit les besoins des membres en termes de suivi : Quels changements dans la gouvernance foncière sont les plus importants à mesurer ? Comment un outil tel que le Tableau de bord contribue-t-il à renforcer les efforts de suivi des enjeux fonciers sur ces questions prioritaires ?

L'outil se base sur 33 indicateurs de base, organisés selon les 10 engagements thématiques de l’ILC. D'une manière générale, les avancées réalisées par rapport à ces engagements sont mesurées par trois types d'indicateurs : les indicateurs juridiques, les indicateurs de mise en œuvre et les indicateurs s'intéressant aux conséquences. Les indicateurs juridiques mesurent la présence (ou l’absence) d'un cadre juridique abordant la question traitée, les indicateurs de mise en œuvre évaluent le degré selon lequel les politiques et lois pertinentes ont été mises en œuvre, tandis que les indicateurs s'intéressant aux conséquences documentent les impacts sur le terrain.

Reposant sur les méthodologies standard applicables à la collecte de données, l'un des grands avantages du Tableau de bord réside dans sa capacité à surmonter la fragmentation qui caractérise les initiatives existantes en matière de suivi des questions foncières. Bien que son approche souple permette aux membres de choisir les indicateurs qu'ils utilisent, ses indicateurs de base contribuent aux efforts de collecte de données à l’échelle locale, régionale et mondiale . Plusieurs indicateurs du Tableau de bord s’alignent sur les cibles des ODD, sur les principes des Directives volontaires sur les régimes fonciers, ainsi que sur les indicateurs développés par la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, GLII et d’autres.  

En permettant aux membres de générer des données sur les questions les plus importantes à leurs yeux, le Tableau de bord encourage les écosystèmes de données qui complètent et offrent des alternatives centrées sur les personnes aux chiffres officiels. Il permettra de tenir compte des sources de données, des perspectives et des populations souvent sous-représentées dans les statistiques nationales. Bien qu’elles élargissent le débat sur le suivi foncier et la gouvernance foncière, les données centrées sur les personnes amplifient également l’espace accordé à la société civile dans les espaces d’élaboration des politiques au niveau national.

Le Tableau de bord dans son intégralité est actuellement testé au Sénégal, en Colombie et au Népal ; des résultats préliminaires ont déjà enregistrés. D’autres initiatives régionales, telles que la Red de Iniciativas de Monitoreo latino-américaine, ont aussi déjà adopté certains indicateurs du Tableau de bord. L’an prochain, le Tableau de bord entend étendre sa couverture à tous les pays où l’ILC dispose d'une Stratégie nationale d’engagement (SNE). 


Consultez les derniers indicateurs (août 2018)

PDF icondashboard_indicators-aug2018.pdf