L’ILC a 20 ans

La Coalition internationale pour l’accès à la terre (ILC), un réseau en pleine croissance composé de plus de 150 organisations membres provenant de plus de 50 pays, entre dans sa troisième décennie. Elle fournit un espace unique permettant aux organisations intergouvernementales et de la société civile de travailler ensemble sur un pied d’égalité dans l’optique de transformer le paysage de la gouvernance foncière.

En novembre 1995, plus d’un millier de représentants de la société civile, de gouvernements et d’institutions multilatérales ont décidé, à l’occasion de la Conférence sur la faim et la pauvreté de Bruxelles, de créer la Coalition populaire pour éliminer la faim et la pauvreté. Celle-ci a par la suite été rebaptisée Coalition internationale pour l’accès à la terre, en reconnaissance du caractère indispensable de droits garantis à la terre, à l’eau et aux autres ressources naturelles pour éradiquer la pauvreté.

Au cours des vingt dernières années, l’ILC s’est adaptée aux réalités complexes et en rapide évolution dans lesquelles interviennent ses membres. Dans de nombreux pays, des plateformes multipartites soutenues par l’ILC ont joué un rôle décisif en exerçant une influence sur les politiques et en obtenant des réformes permettant aux femmes et aux hommes de se construire un avenir plus sûr et digne.

À l’échelle mondiale, l’ILC a contribué à la reconnaissance générale du caractère central des droits fonciers pour les programmes de développement, et a rehaussé le niveau des normes de bonne pratique en matière de gouvernance foncière. Elle s’est appuyée sur son statut de réseau mondial d’organisations de la société civile et intergouvernementales pour faire évoluer ses axes de travail et ainsi mieux s’acquitter de son mandat : mobilisation contre la famine hier, promotion des droits fonciers aujourd’hui ; sensibilisation hier, exercice d’une influence sur les politiques aujourd’hui ; contribution à l’autonomisation des organisations de la société civile (OSC) hier, promotion de l’action commune aujourd’hui.

20 ans après, la Coalition s’attache avant tout à aider ses membres à avoir un impact à l’échelle nationale et à traduire cet impact en actions mondiales, en cadres régionaux et en textes de référence relatifs à la gouvernance foncière mettant les individus au cœur de leurs préoccupations.