Droits fonciers dans le programme de développement pour l’après-2015

Une fois adoptés, les objectifs de développement durable du programme pour l’après-2015 définiront les politiques nationales et internationales visant à éradiquer la pauvreté et à promouvoir le développement. Ces dernières années, de nombreux membres et partenaires de l’ILC ont participé à des débats sur les cibles et indicateurs de l’après-2015 et les membres présents à Antigua ont demandé à la Coalition de plaider en faveur de l’inclusion des droits fonciers dans ce programme. C’est ce que nous faisons actuellement, sur la base de notre travail collectif sur le suivi foncier, de notre mission (promouvoir l’accès sécurisé et équitable à la terre et les droits fonciers) et de la récente Déclaration d’Antigua, qui a défini la notion de gouvernance foncière centrée sur les personnes.

La note résulte d’un dialogue animé avec nos membres et partenaires, qui s’est traduit notamment par une consultation de nos membres en février 2014 à ce sujet. Cette note, fruit de la collaboration entre le Secrétariat de l’ILC, l’Initiative des droits et ressources et Oxfam, appelle à l’inclusion d’une (1) cible et de quatre (4) indicateurs en s’appuyant sur le travail de l’initiative Global Land Indicator Initiative du membre de l’ILC GLTN, et en allant bien au-delà encore. Cette cible et ces indicateurs, qui couvrent de multiples objectifs de développement durable, sont facilement mesurables et peuvent englober un grand nombre de préoccupations liées aux droits fonciers en zone urbaine comme rurale, notamment la nécessité d’une plus grande égalité entre les genres, la prise en compte des régimes individuels et collectifs et l’efficacité du programme en faveur des personnes les plus dépendantes des ressources foncières.

Nous invitons l’ensemble de nos membres et partenaires à diffuser cette note et à l’utiliser dans le cadre de leur interaction avec les délégations nationales. Certains membres ont également décidé d’ajouter leur logo à la note, afin d’adopter cette proposition en leur propre nom (pour en savoir plus, visitez cette page). Si vous souhaitez ajouter votre logo à la note, veuillez contacter l.miggiano@landcoalition.org.

Nous espérons que cette note facilitera un vaste consensus au sein des délégations sur cette question importante. Certains membres travaillent sur le débat relatif à l’après-2015 depuis plusieurs mois, sous des angles différents. Ces contributions sont pertinentes pour la gouvernance foncière et contribuent à l’intégration des droits fonciers dans le programme pour l’après-2015, comme cela a été sollicité par les membres de l’ILC à Antigua. Pour en savoir plus sur la contribution des membres au débat sur l’après-2015, cliquez ici. Nous vous invitons à nous contacter si vous souhaitez que vos travaux soient mentionnés sur notre site web ou si vous êtes engagés dans le processus et souhaitez en savoir plus sur le travail de l’ILC relatif aux objectifs de développement pour l’après-2015.