Une opportunité pour faire entendre la voix des oubliés, «les jeunes»