Les technologies d’agriculture naturelle renforcent la sécurité alimentaire des bénéficiaires de la réforme foncière

Les bénéficiaires de la réforme foncière en Inde éprouvent beaucoup de difficultés à pratiquer l’agriculture chimique compte tenu des prix exorbitants des produits chimiques. Le gouvernement a, par conséquent, récemment commencé à encourager les petits exploitants et agriculteurs marginaux à participer à un mouvement d’agriculture biologique. Compte tenu de l’absence d’initiative de formation et de renforcement des capacités, bon nombre d’entre eux sont dans l’incapacité de participer à des initiatives d’agriculture biologique. Seuls les gros exploitants nantis ont augmenté leur participation à ces programmes. Les systèmes d’agriculture naturelle sont simples à mettre en place, et il est possible d’aider, à moindre coût, les petits exploitants et agriculteurs marginaux à les développer. Par exemple, l’application de bactéries lactiques donne lieu à une hausse de la production, de la productivité et des revenus.

Photo credit: SARRA