Renforcer les leaders pour rendre possible la gouvernance foncière centrée sur les personnes

Carla Donayre Oropeza
Jeudi, juin 14, 2018

En août 2018, plus de 30 membres de l'ILC venant de plus de 15 pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine participeront activement au programme de leadership de l'ILC.

Le leadership organisationnel est un élément essentiel dans la construction d'une organisation de la société civile durable, capable et efficace; une organisation qui est équipée pour soutenir l'objectif commun de l'ILC dans la réalisation d'une gouvernance foncière centrée sur les personnes. Pour répondre à ce défi, l'ILC a lancé une nouvelle initiative à l'échelle mondiale, le Programme de leadership de l' ILC, qui vise à soutenir ses membres dans le renforcement et le renouvellement de leurs capacités organisationnelles et de leadership.

Pour tester le programme tout au long de l'année 2018, l'ILC s'est associée à des membres d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine et des Caraïbes, tous experts dans le renforcement des capacités. Chaque région comporte un facilitateur dédié pour mener l'initiative:  Maliasili Initiatives en Afrique, Procasur en Amérique latine, ou encore la Asian Farmers Association(AFA) en Asie.

Voici un bref aperçu de chacune des approches régionales et des expériences à ce jour!


Compter sur nous mêmes pour transformer nos organisations: Le Africa Leadership Programme Looking at ourselves to transform our organisations: The Africa Leadership Programme

16 leaders de la lutte pour les droits fonciers issus d'organisations membres de l'ILC[1] et représentant six pays africains ont fait une pause dans leur routine quotidienne pour se rendre au Kenya et participer à la première session du programme de leadership organisationnel pour l'Afrique de l'ILC (Africa Organisational Leadership Programme). Les participants se sont plongés dans un périple d'autoréflexion, d'exploration et d'apprentissage collectif, autant d'éléments essentiels au changement transformateur. 

Une expérience « révélatrice » pour certains, un moment unique et personnel pour d'autres, l'équipe de Maliasili a encouragé les participants à sortir de leur zone de confort pour réfléchir sur leurs forces, leurs faiblesses et leurs motivations, tout en repensant leur rôle de leader.  

Le programme est structuré autour de deux ateliers immersifs d'une semaine complète séparés par sept semaines de mentorat entre les deux. Le deuxième volet du programme aura lieu en juillet 2018, au cours duquel les participants passeront de la dimension personnelle du leadership à un travail sur le leadership au niveau organisationnel et systémique.

« Le leadership commence vraiment par la compréhension de soi-même en tant qu'individu. Pour construire la confiance et bâtir des relations saines, qui sont les deux choses qui vous permettent de réaliser le changement dans le monde, vous devez d'abord vous comprendre vous-même (...) Ce genre d'approche est très différent de ce que nous considérons normalement comme le développement des capacités dans le secteur du développement. Nous essayons de creuser plus en profondeur et de nous concentrer sur l'individu ».(Fred Nelson, directeur exécutif de Maliasili)


Revisiter notre identité: un programme de leadership à l'asiatique

Réfléchir sur le contexte asiatique et revisiter les principales luttes pour les droits fonciers de la région sont des exercices inévitables pour les leaders, qu'ils soient jeunes ou seniors. En particulier, lorsqu'il est demandé à ces dirigeants de repenser leur rôle et les défis auxquels ils sont confrontés dans la réalisation de la gouvernance foncière pour et avec les populations. 

13 membres de l'ILC[2] se sont réunis aux Philippines en mai dernier pour identifier les principaux éléments du programme Asia Leadership Programme ainsi que les défis auxquels sont confrontées les organisations de la société civile dans la région. En se réunissant et en analysant les expériences des différentes régions ainsi que les besoins des membres du de l’ILC ou encore le contexte régional général, ils ont été en mesure d'élaborer un programme qui correspondait à leurs besoins. Le programme Asia Leadership inclut des cours et ateliers, des activités sur le terrain et travaux pratiques, permettant aux participants de développer des aptitudes et des compétences concrètes pour la gestion des organisations et le travail en réseau.

Centré sur la reconnaissance de la diversité en tant que force et sur la construction de réseaux solidaires, le programme cible les leaders de deuxième ligne qui sont incités à participer à un processus d'apprentissage et de désapprentissage, de développement de l'analyse critique, de découverte collective et de collaboration mutuelle. Garantir la participation active et durable des femmes dans le domaine des droits fonciers est également au cœur du programme. Les leaders de première ligne accompagneront leurs homologues de deuxième ligne en tant que mentors et les guideront hors du nid pour explorer de nouvelles pistes de réflexion et de pratique du leadership. A partir du mois d'août, le programme sera l'occasion de rassembler les générations pour renforcer encore cette collaboration.

« La gouvernance foncière est bien plus qu'un simple discours. Les idées restent lettre morte si elles ne créent pas les conditions pour se développer. Comment y parvenir ? En comprenant le contexte et en responsabilisant plusieurs niveaux de leaders. En encourageant la pensée critique et en poussant les leaders à sortir des sentiers battus, et en reliant les multiples facettes des luttes pour la terre. » (Noer Fauzi Rachman, personne-ressource pour l'atelier, expert indépendant de l'Indonésie


Renforcer la voix des organisations de base: Programme de leadership de l'Amérique latine

Les organisations de base sont des acteurs essentiels de la lutte pour les droits fonciers en Amérique latine et dans les Caraïbes. Procasur et l'ILC se réuniront pour y réfléchir, ainsi que pour soutenir le renforcement de leurs voix afin qu'elles puissent avoir une présence plus soutenue dans les plates-formes nationales, régionales et mondiales.

La faiblesse de leurs capacités et des systèmes de gestion interne ainsi que la fragilité des mécanismes de renouvellement des membres et des dirigeants sont parmi les défis les plus pressants auxquels sont confrontés les neuf membres de l'ILC originaires du Guatemala, du Honduras et du Pérou participant au programme[3] - tous représentants d'organisations rassemblant plus de 250 000 paysans et peuples autochtones de la région. Les défis identifiés sont le résultat d'auto-évaluations organisationnelles réalisées au cours des deux derniers mois sous la direction de Procasur et basées sur des méthodologies participatives mixtes.

Début juillet 2018, le Honduras accueillera les jeunes leaders des organisations participantes au cours d'un atelier de lancement de cinq jours. Les leaders se réuniront pour apprendre les uns des autres et commencer à travailler sur leurs plans de renforcement organisationnel. En effet, le programme entend répondre aux défis identifiés en proposant des solutions concrètes à mettre en œuvre au cours des 18 mois du programme. Un soutien est prévu sous forme de mentorat et un financement d'amorçage est également alloué pour mener des projets pilotes de renforcement organisationnel. Les femmes, les peuples autochtones et les jeunes dirigeants sont au cœur du programme.

« Notre travail repose sur la confiance dans les traditions, les compétences et les pratiques de chaque organisation (...) Nous cherchons à fournir un soutien technique qui accompagne un processus de renforcement autonome (...) Cela exige que les organisations s'approprient, identifient leurs propres problèmes et donnent la priorité à leurs objectifs ». (Ariel Halpern, vice-président, Procasur).


Le Programme de leadership de l'ILC : une occasion pour nos membres de se réunir, d'apprendre les uns des autres, de partager leurs succès et leurs défis, et d'élaborer des solutions réelles et concrètes. Parce que des leaders plus conscientisés, plus réfléchis et mieux équipés sont plus susceptibles d'apporter des changements !

Restez à l'écoute dans les mois à venir pour plus d'informations sur le Programme de leadership, y compris une session d'apprentissage dédiée lors du Forum mondial de la terre 2018, en septembre, au cours de laquelle nous partagerons les progrès et les leçons apprises, tout en réfléchissant sur les modèles de développement des capacités, les pratiques et les possibilités futures !

 


[1] IPAR from Senegal, OPDP from Kenya, TALA and UCRT from Tanzania, ZLA from Zambia, Nzuki and TRALSO from South Africa, and ULA from Uganda.


[1] ALRD from Bangladesh; Star Kampuchea from Cambodia; KAFLU from Kyrgyzstan; SAINS, RMI and KPA from Indonesia; CSRC from Nepal; PAFID, ANGOC, AFA and Pakisama from Philippines, and Procasur (global).


[1] CCDA, Nuevo Día, CODECA, UVOC and RECMURIC from Guatemala; COCOCH, UMCAH and UTC from Honduras; and ONAMIAP from Peru.