ILC celebrates the International Day of the World's Indigenous Peoples 2018

Jeudi, 9th août 2018

En cette Journée internationale des peuples autochtones du monde, l’ILC réaffirme son engagement à respecter et protéger les droits fonciers et territoriaux inhérents des peuples autochtones, tels que définis dans la Convention n° 169 de l’OIT et la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, y compris en reconnaissant que le respect des savoirs et des cultures autochtones contribue à un développement durable et équitable, ainsi qu’à la bonne gestion de l’environnement.

Trop souvent, les communautés autochtones sont menacées par l’empiètement ou la dépossession de leurs terres, territoires et ressources par des intérêts publics et privés cherchant à piller les ressources, construire des infrastructures énergétiques et développer des industries.

Les membres de l’ILC et ses partenaires emploient diverses stratégies pour renforcer leurs droits fonciers et promouvoir la gouvernance foncière centrée sur les personnes sur leurs territoires. Certaines de ces réussites ont inspiré la création de la Boîte à outils de l’ILC sur les droits fonciers des peuples autochtones et des communautés locales, qui compile des informations clés relatives aux outils qui ont été utilisés avec succès pour promouvoir, protéger et renforcer les droits fonciers et territoriaux des peuples autochtones et des communautés locales.

Vous trouverez dans cette boîte à outils des bonnes pratiques qui ont été mises en œuvre par les membres. Elle présente divers outils et stratégies, y compris la planification communautaire de l’utilisation des terres, la documentation des droits fonciers, la promotion du consentement libre, préalable et donné en connaissance de cause des peuples autochtones au moment d’accorder un accès à leurs terres et ressources naturelles, et, si nécessaire, de recourir au système judiciaire.

Les membres et les organisations de l’ILC sont encouragés à utiliser ces outils pour s’inspirer des expériences d’autrui et les adapter à leurs contextes spécifiques, afin que les communautés autochtones disposent d’un moyen pour faire valoir leurs droits fonciers et exercer leur autonomie pour développer leurs stratégies traditionnelles relatives aux moyens d’existence.

Vous pouvez consulter l'intégralité de la boîte à outils ici.