Les femmes autochtones Péruviennes défendent leur droit à la terre et assument des rôles de leadership

L'association SER a encouragé la modification de 25 statuts communaux afin d'y inclure formellement les femmes comme responsables de la prise de décisions et développé leurs capacités afin de leur permettre d être plus efficaces dans leur nouveau rôle de leaders communautaires. Aujourd'hui, 20 femmes des régions andines d Ayacucho et de Puno ont intégré les assemblées générales de leurs communautés respectives et sont en train de mettre en oeuvre des projets de développement local durable. Les communautés autochtones du Pérou sont confrontées à des politiques qui donnent la priorité aux activités extractives, aux normes qui menacent leurs droits collectifs et à dimportants conflits socio-environnementaux Dans ce contexte, les femmes d Ayacucho et de Puno défendent leurs territoires en dépit de leur participation limitée aux décisions prises sur les terres. Outre la persistance d'obstacles entravant l accès des femmes à la propriété et aux postes de direction communaux, les limites portant sur la participation des femmes autochtones sont exacerbées en raison de leurs faibles niveaux d éducation et de l usage majoritaire de leurs langues originaires (quechua à Ayacucho et aimara à Puno).

Photo Credit: SER